Actualités

Une édition supplémentaire en italien paraît tous les deux ans. Le nombre de diagnostics de VIH baisse en Suisse depuis Ce qui veut dire en clair : une personne séropositive sous traitement ne transmet pas le VIH. Avec un contenu qui se veut résolument confiant, sans pour autant minimiser les améliorations qui restent nécessaires. Le Swiss Aids News produisent une version trilingue tous les deux ans. Et voilà, le SAN en allemand, français et italien. En outre, nous avons également procédé à un léger ajustement de l'apparence. Le contenu est axé sur le corps et les compliments.

Navigation de langues

Ecoute, anxiété, soutien moral, urgences sociales, ruptures de traitement, questions médicales Source : Domaine Public Un tour d'horizon lequel ne doit pas décourager d'agir Enles coûts de la santé - pas devrait-on pas plutôt parler des coûts de la maladie? Ces dernières an, la prévention VIH se mobilise sur populariser ce message fondamental: une homme sous traitement efficace et à virémie indétectable ne transmet plus le bacille. L'histoire d'Antoine, un homme vivant par le VIH, poursuivi par la bien suisse alors que sa charge virale était indétectable mais avant la proclamation du Swiss statement, vous est présentée ici, en trois parties. Retrouvez la première partie ici.

Navigation de services

Réception Numéros 15 Dossier Articles Le administration des corps séropos Cet article vise à comprendre la vague de pénalité de la transmission sexuelle du VIH qui, depuis le tournant des annéestouche des pays jusque-là épargnés notamment le Canada, la Grande-Bretagne, la France alors la Belgiqueà un moment où le VIH entre dans le champ des maladies chroniques grâce à des traitements antirétroviraux efficaces. This article aims at understanding he wave of criminalization of sexual transmission of HIV, since the early s, in many countries including Canada, Britain, France and Belgiumwhen HIV became a chronic diseases through effective antiretroviral treatments. In order to prise more accurately the links between the global and the local use of the law and the mobilizations it entails, this article presents an ethnographic analysis of the trial of Huy, which is the first conviction juridiction sexual transmission of HIV in Belgium in This trial shows how gender relations, race and class structure exchanges, making intersectional analysis unavoidable, and how it ultimately constitutes a government of HIV-positive body based on a new serological responsibility. Le tournant des an voit en effet la multiplication des procès et les premières condamnations pénales de personnes vivant avec le VIH PVVIH dans des pays jusque-là épargnés, tels que la France ou la Belgique. Nous nous appuierons pour ceci sur la littérature scientifique et associative, principalement anglophone, publiée à ce matière. Après avoir retracé les précédents judiciaires, nous reviendrons en détail sur le procès de juin aboutissant à la première condamnation pour transmission et exposé au risque de transmission sexuelle du VIH.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button