Sur le même sujet

Plus 0 Vivre sans éprouver de désir sexuel, est-ce possible? Dans une société où la représentation du corps est omniprésente, certains ont du mal à trouver leur place. Chacun à leur manière, ils racontent comment ils vivent ce qu'on appelle l'asexualité. Sophie, 28 ans, est asexuelle. Une particularité qui n'a pas été facile à assumer. J'ai alors commencé à me poser des questions. Un coming out difficile En s'informant sur le net, Sophie comprend petit à petit qu'elle est asexuelle.

Nos engagements

Elle peut se cumuler avec les autres orientations sexuelles. Le pourcentage est voisin de la représentation des personnes HP dans le monde. Enfin, je suis obsédée par la pensée que le rendez-vous pourrait se terminer en catastrophe. Ce que je redoute le plus? Annoncer que je suis asexuelle. Mon attirance sexuelle est au niveau nul. Cela risque évidement de coincer.

A lire également

Jamais la sexualité n'avait été problématique soit un sujet tabou pour moi auparavant ma dernière histoire. Donc, il y a près de 15 ans j'ai rencontré un gars vraiment formidable. Avec son côté, il n'avait pas demeurer de relation de couple de charmer de 2 mois. Au début nous avions des relations sexuelles mais ego ressentais déjà un malaise de ton côté.

Les asexuels: s'aimer sans faire l'amour ?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button