Fil d'Ariane

Dans le sillage de leur expérience militante et professionnelle, ils proposent une définition du travail du sexe à partir des façons de dire et des façons de faire des travailleurSEs. Ce faisant, ils déploient une réflexion plus globale sur les frontières troubles du travail selon une perspective féministe, anticapitaliste et syndicaliste. A stigma and a labor, prostitution is usually excluded from the world of work. The present fights carried out by prostitutes, whether they call themselves sex workers or not, put at the center of their militant know-how the defense of rights, agency and the ability to negotiate their working conditions in order to promote a sexual economy as egalitarian as possible. That way, they offer a more global reflexion on the blurred borders of work from a feminist, anticapitalist and activist perspective. Dans le sillage de leur expérience militante et professionnelle, Morgane Merteuil et Thierry Schaffauser, proposent une définition du travail du sexe à partir des façons de dire et des façons de faire des travailleurSEs. Pourriez-vous revenir sur le contexte de production de cette notion, ses enjeux et ses effets sur la définition, tant de la sexualité que du travail? Cependant, certaines féministes, marxistes, parlaient déjà de sexual work. Ces deux perspectives ouvrent la voie à un renouvellement de la théorisation à la fois de la sexualité et du travail.

A lire également

Ego me suis alors décidé à rechercher à en rencontrer. On entend quelquefois des voix de prostitué e s, notamment via le Strass , cependant les clients semblent ne pas demeurer Que sait-on des clients de la prostitution? Le client est le gros planqué dans le débat sur la prostitution. Plus que le travailleur amoureux, il est stigmatisé. On ne sait pas grand-chose des clients, et ego pense être un des premiers à en parler autant. Mais le client?

Menu principal

Le concept Uber fait des émules. Probablement pas là où on s'y attend le plus, quoique. Après Peppr, une application qui permettait de trouver une prostituée en la géolocalisant mais lequel a échouéPia Poppenreiter, une femme d'affaires autrichienne, lance un nouveau projet quoi le principe s'approche d'Uber, sauf qu'il s'agit du domaine du sexe.

Sur le même sujet

Le coronavirus a mis au chômage des dizaines de milliers de travailleuses du sexe en Thaïlande. Faute d'aide du gouvernement, certaines travailleuses du sexe continuent quand même à travailler malgré les risques de contagion, selon l'AFP. Pim, une transgenre de 32 ans, déambule dans un des quartiers chauds avec Bangkok. La foule habituelle des touristes sexuels s'est évaporée. Et la agglomération de 10 millions d'habitants est depuis vendredi soumise à un couvre-feu crépusculaire de 22 heures à 4 temps du matin. La Thaïlande compte environ travailleuses et travailleurs du sexe, particulièrement à Bangkok et dans les stations balnéaires de Phuket ou de Pattaya. La plupart sont aujourd'hui sans besogne. Beaucoup n'ont ni la sécurité sociale ni aucune autre forme de tutelle et se retrouvent encore plus fragilisés avec la pandémie. Nombre de travailleuses du sexe sont rentrées dans sien province par peur du virus soit d'un verrouillage total du pays.

Full text issues

Charmer d'informations. Adoptant une approche du besogne du sexe comme forme de besogne dans le domaine des services, cet article explore comment les travailleuses du sexe, malgré leur autodéfinition comme travailleuses et consommatrices, sont maintenues en bord de la vie économique. En fin, il met en évidence le charge de lois sur la trajectoire technicien de ces femmes. Starting from the point of departure that sex work is a form of service sector labour, this article explores how sex workers, their own understanding of themselves as workers and consumers notwithsanding, are marginalized in the economic sphere. The article draws attention to the implications of the barriers to their income- generating activities whether they decide to work on the street or not. The article also examines workers resistance and the avoidance strategies they employ attending in particular to how they challenge their marginalization as workers and consumers obtaining credit cards, mortgages, apartment rentals, etc. In conclusion, we examine the impact of the laws personne the careers of these women noting that while the Criminal Code réserve have a significant impact there are numerous other laws that undermine their ability to define themselves as workers in their own right. A s'enfuir de una perspectiva en que el trabajo sexual es visto como una forma de trabajo perteneciente al sector servicios, este artículo explora la manera en que las trabajadoras del sexo, pese a su autodefinición como trabajadoras y consumidoras, son mantenidas al margen de la vida económica.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button